Le Sonneur à ventre jaune en Normandie

sonneur à ventre jaune accroché à des plantes aquatiques, la tête sortie de l'eau
médiathèque de la LPO Normandie

Le 1er juillet 2021, dans la commune d’Hondouville dans la vallée de l’Iton (Eure), s’est tenue la réunion du comité de pilotage (copil) du site Natura 2000 qui accueille une espèce d’amphibien très rare en France, mais également en Normandie : le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata). Un représentant de la LPO Normandie participait à ce copil.

Le réseau des sites Natura 2000 est un réseau des sites naturels les plus remarquables de l’Union européenne (UE). Il a pour objectif de contribuer à préserver la diversité biologique sur le territoire des 26 pays de l’UE.

Le site Natura 2000 de la vallée de l’Iton, d’une superficie de 31 hectares, a été désigné en mars 2007 pour la présence du Sonneur à ventre jaune, certainement l’amphibien le plus menacé de Normandie dont c’est la seule station connue. Il s’agit d’une population relictuelle qui a été découverte en 2001 par un membre de la LPO Normandie. La dernière observation du sonneur datait de 1933 à Acquigny, une commune proche du lieu actuel où il prospère.

La protection du Sonneur à ventre jaune

Ainsi, un programme régional a été mis en place dans le cadre d’un document d’objectifs (DOCOB), et qui représente une déclinaison du plan national mit en place en 2011 afin de protéger et de développer cette espèce. Un document d’objectifs a pour objet la définition d’orientations de gestion et présente des propositions quant aux moyens à utiliser pour le maintien ou le rétablissement des habitats naturels et des espèces dans un état de conservation favorable.

Grâce à ce programme, la population de sonneurs a été multipliée par trois, soit 70 individus au moins aujourd’hui, et l’espèce semble bien se porter malgré la présence de la Grenouille rieuse qui est une redoutable prédatrice.

amplexus (accouplement) de sonneurs à ventre jaune dans une mare
Amplexus de sonneurs à ventre jaune
(médiathèque de la LPO Normandie)

Ce programme de protection est financé par l’Agence de l’eau Seine-Normandie, l’agglomération Seine-Eure qui réalise les travaux de creusement des mares ou se reproduit le sonneur, avec le concours de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), du département de l’Eure, responsable de ce site Natura 2000.

Présence de la sous-préfète et des élus

Ce copil s’est déroulé sous la présidence de la sous-préfète des Andelys, qui était très intéressée par l’animal et qui est venue sur le terrain pour observer les sonneurs dans les mares où il vit. Lors de cette réunion, le maire de la commune d’Hondouville a été élu à l’unanimité président du copil, ce qui montre tout l’intérêt que portent les élus à ce petit crapaud.

Ainsi, administration, élus, naturalistes et agriculteurs éleveurs sur les terrains desquels prospère le Sonneur, en tout une vingtaine de personnes, étaient présents. Le président du Groupe mammalogique normand (GMN) était également présent car un inventaire des chauves-souris a été réalisé dans le cadre du DOCOB.

Voilà un bel exemple de protection d’une espèce emblématique, qui montre qu’il existe parfois des sites Natura 2000 qui fonctionnent bien lorsque tout le monde s’y met !