logo-lpo
LPO Normandie

Les groupes thématiques de la LPO Normandie

Si les groupes locaux regroupent des adhérents en fonctions de leurs zones géographiques, les groupes thématiques s'articulent autour de projets précis ou de sujets particuliers.

La LPO Normandie compte actuellement 3 groupes thématiques (cliquez sur les liens pour plus d'informations) :

Vous êtes intéressés pour rejoindre un groupe thématique ou en constituer un? Contactez-nous (normandie @ lpo.fr) !

Le réseau busards normand

PARTICIPEZ A LA PROTECTION DES BUSARDS EN NORMANDIE

Les busards, alliés des agriculteurs sont menacés, un patrimoine à protéger !

BSM en vol

Les busards sont emblématiques des plaines agricoles françaises. Suite à la disparition de leurs habitats d’origine, ils nichent dans les cultures céréalières ou les prairies de fauche, à même le sol où ils sont malheureusement en danger.

En effet, les poussins, incapables de voler le jour des récoltes, sont happés par les moissonneuses. Depuis 30 ans, des bénévoles et des agriculteurs s’investissent pour sauvegarder les dernières populations. Pendant la période de reproduction, ils repèrent les nids, contactent les exploitants, protègent les nichées.

Au sein de la LPO Normandie, une petite équipe s'attelle à la protection et la sauvegarde du Busard Saint-Martin et du Busard cendré dans l'Eure et en Seine-Maritime. Ils travaillent sur le terrain de façon étroite avec les agriculteurs des parcelles concernées. La campagne busard commence fin avril et se termine en aout .

Notre projet pour protéger les busards en Normandie a été sélectionné sur le moteur de recherche LILO.
Pour plus de détails.


Les principales actions de l'équipe consistent à :


Les 2 secteurs prospectés par l'équipe sont :

Le Pays de Bray Busard cendré (poussin)

Le Busard cendré n’est plus présent en ex-Haute-Normandie que dans le pays de Bray où quelques milieux favorables subsistent entre Saint-Nicolas-d’Aliermont au nord du Pays de Bray et Neufchâtel-en-Bray au sud, dans un périmètre d’une superficie d’environ 200 à 300 km².

L’évolution des pratiques agricoles locales (transfert de l’élevage vers la culture céréalière) favorise le retournement des herbages et la culture de plantes fourragères précoces, comme le ray grass, appréciés par le Busards cendré.

Le Busard Saint-Martin y est également présent.

L'Eure

Dans les environs du Neubourg, la présence du Busard Saint-Martin est régulière, celle du Busard cendré plus rare.


Nous avons besoin de vous !

La prospection busard est exigeante. Elle demande au bénévole beaucoup de temps et de patience pour un résultat aléatoire, mais ces efforts et cette patience sont largement compensés par le plaisir d’être dans un espace ou la nature est partout pour peu qu'on sache la voir. Et, quand la silhouette caractéristique d'un busard pointe dans les jumelles, la récompense est immense.

Nous ne sommes pas assez nombreux !

L'espace à prospecter est tel qu'il est difficile de tout couvrir et beaucoup de zones restent sans surveillance faute de temps ou de disponibilité des membres de l’équipe. Si vous avez un peu de disponibilité et souhaitez participer à la protection busard, il n'est pas nécessaire d’être spécialiste, rejoignez nous !


Contacts

Secteur Le Neubourg

Secteur Tourny

Secteur Neufchâtel en Bray


Aller plus loin

Pour en savoir plus sur l'activité de protection des busards et l'actualité en période de reproduction (avril à août), vous pouvez consulter le blog https://protectionbusardsennormandie.jimdo.com/.

Groupe papillons de Normandie

Présentation du Groupe Papillons de Normandie.

Hespérie de la mauve

Début 2012, quelques passionnés de lépidoptères ont créé au sein de la LPO Haute-Normandie le « Groupe Papillons de Normandie », contribuant à décliner régionalement la politique de protection de toute la biodiversité.

Aujourd'hui le groupe papillons de la LPO Normandie a l'objectif de rayonner sur les cinq départements de la Normandie.

Les rhopalocères et les zygènes en Normandie.

Petit nacré

Les papillons sont des insectes étonnants et majestueux. La beauté de leurs coloris et leur vol gracieux font l'admiration de l'observateur. Les étapes de la vie du papillon, de la chenille à l'imago sont un miracle qui étonne aussi bien l'enfant que l'adulte. Chaque papillon a une aire de distribution qui lui est spécifique : certains sont migrateurs alors que d'autres sont sédentaires. Ils peuvent être liés à une zone restreinte, à un habitat particulier très spécifique, ou à une seule espèce de plante hôte.
Aujourd'hui, la liste des rhopalocères et des zygènes en Normandie comporte 112 espèces parmi lesquelles 34 sont très rares ou juste présentes dans les départements limitrophes.
L’objectif du groupe est de connaître la répartition géographique mais aussi la dynamique des populations des papillons normands. Ses actions sont principalement axées sur les rhopalocères, mais quelques sorties et animations nocturnes sont également organisées.


Les rhopalocères et les zygènes bio-indicateurs.

Robert-le-diable

Les papillons sont aussi des pollinisateurs. Ils ont donc une importance pour la fructification de certaines plantes ; ils jouent aussi un rôle important dans les chaînes alimentaires et l'équilibre des écosystèmes.
La dégradation de l'environnement liée à l'activité humaine, comme l'utilisation de désherbants provoquant la disparition de plantes hôtes, ou l'utilisation d'insecticides qui tue les chenilles et les imagos, rend les papillons vulnérables. De par leur observation facile, ils sont d'intéressants bio-indicateurs de la qualité générale de l'environnement.
La prospection doit permettre d'évaluer la répartition géographique, la dynamique des populations et leur rareté afin de mesurer l'impact de l'activité humaine sur les milieux fréquentés par les papillons. Elle doit permettre aussi d'envisager des solutions pour maintenir et développer les populations.
Pour cela, le Groupe Papillons de Normandie a mis en place une base de données qui permettra de gérer, d'interpréter et de comparer les données dans le temps.


Les principales actions de l'équipe consistent à :


Nous avons donc besoin de vous.

La prospection des papillons de jour demande du temps et si leur observation est facile, l'étendue de la région Normandie est telle que les membres actuels qui réalisent des relevés ne peuvent pas couvrir l'ensemble des cinq départements.
Si vous avez du temps pour prospecter un secteur particulier près de chez vous et que vous souhaitez participer à l'observation et à la collecte des données des papillons de jour, rejoignez-nous ! Les données de vos observations faites lors d’une promenade ou dans votre jardin nous intéressent. Vous pouvez aussi nous transmettre vos relevés des années précédentes.
Il n'est pas nécessaire d'être un spécialiste, le suivi de la population des papillons communs est aussi important que celui des espèces rares. Nous pouvons vous aider à identifier les papillons sur le terrain ou bien sur une photo. Des clefs d'identification pour certains groupes de papillons très proches sont aussi disponibles.

Documents importants.

Vous trouverez les documents nécessaires pour la saisie de vos données, ainsi que la liste des rhopalocères de Normandie, la liste des milieux et l'éthique du prospecteur, sur l’onglet « Notez vos observations » : papillons.

Contact :

Pour tout renseignement ou envoi de vos fiches.
fichesentomo-lponormandie @ orange.fr

Marc DUVILLA - 06 17 54 37 07 - m-duvilla.normandie @ lpo.fr
Groupe reptiles

Les reptiles en Normandie.

Les observations de reptiles en Normandie ont toute leur place dans le cadre du suivi de la biodiversité auquel s’attache la LPO Normandie.

Quels sont les reptiles observables en Normandie ?

Un résumé des lézards en Normandie est disponible ici.

Un résumé des serpents en Normandie est disponible ici.

Observer les reptiles en Normandie

Un guide de l’observateur : document bientôt disponible.

Confusions possibles

Lézard des murailles et lézard vivipare : document pdf téléchargeable ici.

Couleuvres et vipères (en préparation).

Protection des reptiles

Les reptiles sont protégés au titre des annexes II et IV de la Directive européenne « Habitats Faune Flore » 92/43/CEE du Conseil, du 21 mai 1992, et par la Convention de Berne, annexes II et III. En France, de part l’arrêté du 19 novembre 2007, les reptiles et leurs milieux de reproduction sont intégralement protégés.

Liens utiles

Société Herpétologique de France

-->