logo-lpo
Ligue pour la Protection des Oiseaux
Normandie

Edito

La nouvelle "Liste rouge des espèces menacées en France" (UICN* 2016) vient de paraître. Elle fait suite à la première version de 2008.

A la lecture de ce document, le premier constat que l'on peut faire est qu'en un laps de temps très réduit (8 ans seulement séparent les deux versions), la situation de nos oiseaux continue à se dégrader: un tiers des espèces est désormais menacé contre un quart précédemmnent.

Ainsi l'UICN conclut: "La réévaluation du niveau de menace pesant sur les 284 espèces d'oiseaux nicheurs recensées en France métropolitaine montre que la situation s'est détériorée pour 48 espèces entre 2008 et 2016,tandis que 15 seulement ont vu leur état s'améliorer durant cette période. Au total, 92 espèces sont classées menacées dans l'Hexagone".

Parmi les espèces menacées, on ne trouve pas, loin s'en faut, que des espèces rares. Beaucoup d'espèces encore communes ont un tel niveau de déclin que leurs populations sont à terme menacées dans notre pays et très souvent dans toute l'Europe. C'est même souvent ces espèces communes qui montrent un taux de déclin le plus élevé, tandis qu'un certain nombre d'espèces rares ont vu leurs populations augmenter ou au moins se stabiliser.

Cela montre que c'est bien la situation globale de nos écosystèmes qui se dégrade, avec comme conséquence un effondrement des oiseaux communs tandis que les plus rares peuvent être soutenus par des programmes de protection spécifiques.

Ainsi des oiseaux bien connus de nos jardins ou de nos campagnes comme le Moineau friquet (espèce classée "en danger"), la Tourterelle des bois, la Linotte mélodieuse, le Chardonneret,le Verdier, le Bouvreuil, le Serin ou le Bruant jaune (espèces classées "vulnérable").

En cause d'abord notre modèle agricole avec son cortège de produits chimiques, la disparition des prairies et des cultures intensives à perte de vue, mais aussi l'étalement urbain et la destruction des zones humides.

A l'heure où l'Assemblée nationale vient de voter une nouvelle loi se fixant l'objectif de "reconquête de la biodiversité", on peut se demander si les pouvoirs publics sont vraiment prêts à agir tant cette nouvelle loi est décevante et sans réelle ambition.

Le conseil d'administration de la LPO Normandie

*Liste téléchargeable sur le site de l'UICN France.