logo-lpo
Ligue pour la Protection des Oiseaux
Normandie

Edito

En trente ans, plus de 420 millions d’oiseaux ont disparu du continent européen, sur une population totale estimée à un peu plus de 2 milliards en 1980. Au total, plus d’un cinquième des oiseaux européens ont disparu depuis 30 ans.

Ces chiffres ont été publiés au terme d’une étude conduite dans vingt-cinq pays et publiée lundi 3 novembre 2014 (Birdlife international).

L’équipe internationale a rassemblé des données recueillies de 1980 à 2009 sur 144 espèces. Celles-ci ont été séparées, des plus rares aux plus communes, en quatre groupes.

Près de 80 % des pertes figurent dans le quatrième groupe, largement composé de petits oiseaux. « Parce que c’est la population la plus importante en valeur absolue, mais aussi parce que ce sont des espèces que l’on croit à l’abri, indique Richard Gregory (RSPB, Royaume Uni, coauteur de l’étude). Or une espèce commune peut parfaitement disparaître».

Les raisons d’une telle hécatombe sont simples : usage massif de la chimie dans l’agriculture, banalisation du paysage agricole par l’augmentation de la taille des parcelles et l’intensification de l’agriculture, diminution des zones humides et étalement urbain.

En Normandie, sur un peu moins de 200 espèces reproductrices, 49 sont directement menacées et 56 prennent la même voie, soit plus de la moitié des espèces qui ont un statut de conservation défavorable.

La disparition des oiseaux et des autres espèces est la première étape vers une planète Terre qui pourrait vite ne plus être habitable par l’homme.

Alors que faire ? Rejoignez la LPO et participez à ses activités.